Pouvez-vous nous présenter l’AFNIC et ses missions ?

Créée, en 1997, par l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique), l’AFNIC est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle emploie 80 salariés parmi lesquels 50% de spécialistes en informatique. L’AFNIC a pour missions d’assurer la gestion des extensions de l’internet en .fr et de contribuer au développement d’un Internet sûr et stable. Notre priorité, aujourd’hui, est d’accompagner les TPE et PME françaises qui ne sont pas présentes sur Internet.


Vous évoquez un accompagnement des TPE sur internet. Comment procédez-vous ?

Nous allons à leur rencontre lors de salons professionnels, comme le Salon SME, par exemple. Nous avons également imaginé différentes boîtes à outils, comme « réussir-en.fr », qui proposent du diagnostic, des conseils et de l’information. Nous organisons aussi des ateliers orientés pratiques, dans toute la France (Foliweb), pour les aider à créer leur site. Avec nos partenaires, nous accompagnons 1 000 TPE par mois. Dans un registre différent, l’AFNIC assure également des prestations et des interventions en cas de litige.


Pourquoi de nombreuses TPE hésitent-elles encore ?

Le manque d’informations en est un. Et puis il y a ce sentiment ambiant que c’est compliqué. Il est important sur ce point de souligner que créer un site internet est très simple. Si votre objectif est de permettre à votre entreprise de gagner en visibilité sur la toile, il n’est pas nécessaire de définir toute une stratégie. Il vous faut bien choisir votre nom de domaine et vous lancer. La prise de risque est symbolique, tout comme l’investissement d’ailleurs, au regard des retombées potentielles en termes d’affaires.


En quoi l’extension .fr est-elle un avantage ?

Les avantages sont nombreux tant en matière de visibilité, que de sécurité, de simplicité ou de confiance. Dans ce dernier domaine, par exemple, avec le.fr les internautes se sentent davantage en confiance qu’avec d’autres extensions. C’est le cas de près de 9 Français sur 10, selon une étude TNS Sofres de 2015. La fréquentation d’un site .fr est donc potentiellement plus forte. Sur le plan de la simplicité, le .fr c’est également l’assurance de pouvoir bénéficier d’une adresse internet opérationnelle dans les minutes qui suivent sa création. Dans un registre différent, il faut également savoir que choisir le .fr c’est aussi œuvrer pour le bien de la collectivité. Nous reversons 90% de nos bénéfices à notre fondation qui soutient des projets d’insertion par le numérique. Aujourd’hui, le nombre d’adresses en .fr dépasse les 3,1 millions.


Le Conseil d’Administration vous a confié les rênes de l’AFNIC, très récemment. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots.

J’ai été nommé directeur général de l’association en septembre dernier. J’en étais, au préalable, le directeur général adjoint depuis 5 ans. Pour compléter le portrait, je bénéficie de 15 ans d’expérience ans le secteur des TIC, de la gouvernance technique de l’internet et des noms de domaine.

Depuis 20 ans, l’AFNIC assure la gestion de l’extension « .fr ». L’association multiplie les outils et les services pour que les TPE soient davantage présentes sur internet. Les précisions de Pierre Bonis, directeur général de l’AFNIC.

Pierre Bonis Pierre Bonisdirecteur général

regardez notre video

Nous Contacter

Suivez nous sur les réseaux